Le circuit de la Pissoire

Distance
10 km
Dénivelé
177m
Difficulté
2
Durée
3h00
Départ
au carrefour de Bouvacôte
Balisage
anneaux bleus

Laissez votre voiture sur le petit parking au carrefour. Montez la route du Haut-du-Tôt puis bifurquez à droite vers le lieu-dit "sous la Roche". Le long de la route vous aurez de superbes échappées sur la vallée de Cleurie.

1/ Prenez le chemin de la Lombarde et descendez tout droit vers la forêt.

2/ Engagez-vous dans le sentier qui prend à gauche du chemin, dans le virage juste avant la dernière maison. Traversez le pont en rondins qui enjambe le ruisseau de Froide-Fontaine, il a été construit en 2001 par le Syndicat d'Initiative pour votre agrément, et remontez tout le sentier jusqu'au chemin forestier où vous prendrez sur votre droite. Vous cheminerez entre les épicéas et les sapins majestueux. Au fait, sauriez-vous les différencier ?

3/ Encore un petit effort et vous voilà à la cascade de la Pissoire. Elle vaut le déplacement n'est-ce pas ? Prenez le temps d'en faire le tour et de vous asseoir pour écouter le chant de l'eau et de la forêt. Une petite particularité à vous signaler : c'est le ruisseau du blancfaing qui alimente la cascade mais après celle-ci, il prend le nom de ruisseau de la Pissoire. Allez savoir pourquoi !

4/ Revenez sur vos pas et juste avant le site de la cascade, prenez le sentier sur votre droite qui grimpe dans la forêt. La montée est rude mais pas trop longue, vous arrivez assez rapidement sur le chemin qui vous mène au Haut du Tôt. C'est la paroisse la plus haute des Vosges, qui, dans sa maison de la ruralité organise tous les étés des expositions intéressantes. Maintenez-vous sur votre gauche et reprenez le chemin qui monte près du bâtiment agricole, puis encore à gauche longez les parcs à vaches, peut-être verrez-vous quelques belles vosgiennes (la race bovine, bien sûr, nons ne nous permettrions jamais de porter un jugement sur les demoiselles du Haut du Tôt). Bientôt, le chemin entre de nouveau dans le bois. Il ne vous reste plus qu'à descendre jusqu'au pont sur le ruisseau de Froidefontaine, que vous traversez et vous voilà de nouveau dans le Bambois de Bouvacôte. Encore un kilomètre et vous arrivez de nouveau dans les prés.

5/ Ne manquez pas la bifurcation à droite, montez le chemin qui vous fait passer devant l'ancienne huilerie qui servait à presser l'huile de lin et de noix. Une des roues de granit du pressoir gît encore devant le bâtiment. Une bifurcation à droite et tout de suite après à gauche et bientôt vous rejoindrez de nouveau la route goudronnée de Bouvacôte. Il ne vous reste plus qu'à descendre jusqu'à votre point de départ.